Search This Blog

Sunday, July 03, 2011

Barraket Essahel: La polémique

Tunisie Affaire Barraket Essahel -1991 :

Des officiers supérieurs retraités de l’Armée répondent à M. Habib Boularès

Le complot présumé de Barraket Essahel en 1991, a été déterré par les anciens militaires de l’Association INSAF , au lendemain du 14 Janvier 2011.

Les divers articles de presse publiés par des officiers supérieurs retraités, victimes de cette manipulation, ont mis en cause, outre le président déchu, de hauts responsables politiques de l’époque. Parmi eux, l’ancien ministre de l’Intérieur Abdallah Kallel (aujourd’hui entre les mains de la justice) et l’ancien ministre de la Défense Habib Boularès. Après un long silence, M. Habib Boularès a, enfin, publié sa version «incomplète» des faits relatifs à la «décapitation» de l’Armée Nationale, tout en se cachant derrière le “devoir de réserve” et le “secret défense”. Ce témoignage est capital malgré tout, puisque son auteur a été associé à cette opération en tant qu’acteur de premier plan. Mais si l’on apprécie aujourd’hui la réponse de l’ancien ministre face à nos interrogations et sa tentative de nous éclairer sur les tenants et les aboutissants de ce complot, sa réponse ne fait que conforter notre intime conviction qu’il était non seulement responsable mais aussi et surtout coupable par son silence durant le déroulement des évènements de l’époque. Les éléments de réponse de Mr Boularès, publiés dans le magazine Réalités du 26/05 au 01/06/2011, appelle de notre part à une mise au point autour de quatre aspects essentiels : Le respect des procédures Habib Boularès (H.B) : «Des noms de militaires ayant été cités dans les interrogatoires…, ils avaient été arrêtés selon une procédure qui relève du tribunal militaire… Les prévenus étaient, selon ce système, remis à la police …. en vertu d’une commission rogatoire signée par le magistrat instructeur militaire…» Cette affirmation est entièrement fausse. Il n’y avait aucune procédure fixée par le Tribunal Militaire Permanent (TMP). Toutes les arrestations avaient été opérées par la Direction Générale de la Sécurité Militaire (DGSM) à la demande expresse de la Direction Générale de la Sûreté de l’Etat (DGSE). Dès qu’un militaire est cité dans les interrogatoires du MI, dans les conditions de violences physiques systématiques, il est immédiatement transféré par la DGSM, depuis son lieu de travail, au ministère de l’Intérieur où il est dégradé, humilié, maltraité et torturé. A titre d’exemple, les cas du Colonel Ahmed Ghiloufi et du Commandant pilote Hédi Tlijani sont édifiants à cet égard. Ils ont été arrêtés par la DGSM puis transférés comme leurs camarades, au MI, sans qu’un juge militaire ne leur ait signifié les motifs de leur arrestation et sans qu’ils puissent avoir accès ni à un avocat ni un médecin et sans que leurs familles ne soient informées (elles les apprendraient plus tard). Après plusieurs semaines de torture, le commandant est élargi tandis que le colonel, est placé dans une prison civile où il ne put même pas assister à l’enterrement de sa mère .Il fut acquitté après un an et demi de détention. Dans cette affaire, le ministre de l’Intérieur a eu carte blanche pour gérer ce complot présumé tandis que M. Boularès et ses collaborateurs n’ont joué qu’un rôle de simples auxiliaires au service de la Police Politique de Ben Ali. M. Boularès a-t-il réagi quand il a appris que ses officiers supérieurs, après avoir été livrés au MI, que leurs uniformes ont été enlevés par des tortionnaires, déshabillés et mis à nu et ce, en violation flagrante des lois et des traditions militaires. Sait-il que la dégradation est une peine infamante qui touche profondément l’honneur de l’Officier? Comment réparer cela ? Peut-être que l’affaire Dreyfus pourrait l’inspirer et qu’il nous écrira, lui, l’homme de culture, quelque chose de semblable à propos de Barraket Es Sahel? C’est une occasion à ne pas rater pour le rachat des consciences. Le complot visait la décapitation de l’Armée H.B : «…mes collaborateurs et moi, choqués par ce traitement dont nous avions pensé, nous aussi, qu’il était destiné à décapiter l’armée,…» Ce que dit M. Habib Boularès dépasse tout entendement ! Lui et le Commandement Militaire (Conseil Supérieur des Armées) pensaient, en fait, que cette opération était destinée à DECAPITER l’Armée. Qu’ont-ils fait pour empêcher ce crime commis contre notre institution militaire, garante de la Constitution et protectrice du peuple ? Il est impossible d’imaginer qu’un ministre et ses collaborateurs puissent assister, sans réagir, à une action destinée à détruire la plus illustre des institutions du pays: l’Armée Nationale ! N’est-ce pas cette même Armée et ses hommes honnêtes et patriotes qui ont soutenu et protégé notre peuple et sa révolution. ? Et, dans sa réponse, l’ancien ministre se targue encore de dire : «Le colonel Moncef Zoghlami et le lieutenant-colonel Mohamed Ahmed et d’autres avec eux, ont été victimes d’un système d’investigation aveugle, dans lequel l’Etat-major de la Défense n’est pas responsable et encore moins le ministre …Croire que je n’ai été qu’un exécutant servile, c’est contraire à la vérité…». M. Habib Boularès cherche à noyer le poisson ! Qui pourrait le croire? Assister au mal sans réagir, sans porter assistance à ceux qui sont en danger de mort, est criminel aux yeux de la loi. Lui et son état –major n’ont pensé qu’à finir leur vie avec une bonne retraite dorée sans plus, le sens des responsabilités que l’on trouve chez les vrais commis de l’Etat ayant été balayé par une obéissance aveugle et déraisonnée. Autre point capital rapporté par M. Boularès concernant la décision du président déchu : «….il n’est pas question qu’un officier arrêté reprenne son commandement..» En guise de réparation aux préjudices découlant d’une telle décision, M. Boularès aurait pu proposer et tenu à ce que ces officiers hautement qualifiés soient reconvertis dans des fonctions de direction dans d’autres départements ou dans des postes à l’étranger. Mais M. Boularès, les a simplement écartés et maintenus comme des pestiférés , privant ainsi notre pays de bénéficier de ces hautes compétences. La Tunisie pouvait-elle se permettre un tel gâchis ? C’est à M. Boularès d’y répondre. Barraket Essahel était, en fait, une manipulation du l’ancien régime H.B : «Nous avons démontré, ….que l’affaire dite de Barraket Essahel ne tenait pas. C’était une bulle que nous avions dégonflée, preuve à l’appui…» M. Habib Boularès avait donc toutes les preuves de notre innocence et savait pertinemment qu’on cherchait, à travers notre fausse inculpation, à décapiter l’Armée. Qu’avait-t-il fait pour abréger notre calvaire à défaut de nous protéger ? Qu’avait-il fait pour nous rendre notre honneur et à l’Armée son prestige après notre libération? Nous devons rappeler à M. Boularès ceci: après que notre innocence fût démontrée, l’ancien ministre de l’Intérieur Abdallah Kallel nous a réunis à son ministère le 23.06.1991 (on était une dizaine d’officiers supérieurs dans un état physique lamentable suite aux sévices subis.), en présence de vos collaborateurs (DGSM et TMP). Il nous a présenté ses excuses ainsi que les vœux du président déchu. Et, il a ajouté que nous devions nous reposer pendant un mois et nous serons mis à la disposition du ministère de la Défense Nationale qui va régulariser notre situation. M. Boularès, bien que nous ayons été reconnus innocents, n’a même pas daigné nous recevoir et entendre nos témoignages sur les horreurs subis au ministère de l’Intérieur. Ses collaborateurs étaient présents à l’entrevue au sein du MI. Il nous a tout simplement ignorés. Nous étions abandonnés à notre malheureux sort avec interdiction de nous rendre aux hôpitaux militaires pour nous soigner et d’accéder aux casernes pour récupérer nos documents et nos affaires personnelles (perdues à jamais). Bref, nous étions des parias. Sa tentative de justifier l’injustifiable est insultante. Car sa responsabilité morale est totale. Celle du Commandement Militaire de l’époque l’est également. Que M. Boularès sache, malgré tout, que nous avons été formés dans les grandes écoles militaires tunisiennes, européennes et nord américaines. Nous sommes imbus des hautes valeurs militaires que nous respectons profondément, qui nous interdisent de tirer sur les lieux de culte, les ambulances et de marcher sur les cadavres de nos ennemis. Ceux qui nous commandaient n’en avaient cure de ces principes moraux qui font l’honneur et la gloire de l’histoire d’un pays et de son Armée. M. Boularès, l’«honnête homme» et l’homme de culture, en principe libre, aurait-il au moins, pu faire comme J.P Chevènement, lors la guerre du Golfe ? Devoir de Réserve et Secret Défense H.B :«Même aujourd’hui je ne peux rien dire de plus. Je suis tenu au devoir de réserve auquel est soumis tout ancien responsable de la Défense parce qu’il s’agit, pour l’Armée, d’un ensemble de corps interconnectés et si l’on cite l’un, il faut que les autres puissent s’exprimer dans le cadre d’une levée du ‘secret défense’» Que M. Habib Boularès sache, enfin, que la Tunisie a fait sa révolution et que le dictateur a été chassé. Se cacher derrière le devoir de réserve et le secret défense n’est pas digne d’un ancien haut responsable qui a eu l’honneur et le privilège de diriger le ministère de la Défense Nationale. On ne lui demande pas aujourd’hui de nous livrer des secrets militaires. Comme tout citoyen, nous réclamons simplement la vérité sur un complot politique ourdi contre l’Armée Nationale et qui a entrainé des conséquences dramatiques pour plus de 244 victimes innocentes. Ce qui est déplorable c’est que même aujourd’hui, M. Boularès ne semble pas mesurer l’ampleur de la tragédie qui a frappé ces militaires et leurs familles pendant plus de vingt ans. Nous disons sans haine ni rancune à M. Boularès ceci : votre devoir moral est de soutenir aujourd’hui ces victimes innocentes afin qu’elles soient officiellement réhabilitées, leur dignité rétablie et l’honneur militaire lavé de toute souillure infâme. Ces victimes sont en droit d’attendre des réparations morales et matérielles à la hauteur des préjudices subis, sachant que les larmes versées des épouses et des enfants n’ont pas, comme la liberté, des prix. Faites-en votre cause, en disant des vérité, toute la vérité , rien que la vérité.
Le Colonel (R) Moncef Zoghlami Le Lieutenant-Colonel Med (R) Ahmed Anciens assistants du Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre *ancien ministre de la Défense Nationale.

Le Colonel (R) Moncef Zoghlami Le Lieutenant-Colonel Med (R) Ahmed Anciens assistants du Chef d’Etat-major de l’Armée de Terre *ancien ministre de la Défense Nationale

Affaire Barraket Essahel -1991 : Des officiers supérieurs retraités de l’Armée répondent à M. Habib Boularès 29/06/2011 Le complot présumé de Barraket Essahel en 1991, a été déterré par les anciens militaires de l’Association INSAF , au lendemain du 14 Janvier 2011. …

Lire aussi :

http://tunisitri.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=3213&action=edit/

http://tunisitri.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=3069&action=edit/

6 comments:

Anonymous said...

La règle qui dit qu'il n'est pas question qu'un officier arrêté reprenne son commandement est plus que jamais valable
La responsabilité des réparations morales et matérielles incombe a l'actuel staff qui tient les reines du MDN a leur tête le ministre et apparemment ils ont un autre avis

Anonymous said...

top [url=http://www.001casino.com/]online casinos [/url]coincide the latest [url=http://www.realcazinoz.com/]free casino games[/url] autonomous no consign perk at the foremost [url=http://www.baywatchcasino.com/]www.baywatchcasino.com
[/url].

Anonymous said...

Nowadays, these skinny jeans are not only worn by women but also men. ugg boots You have to be willing to research high and reduced to find the best costs on Burberry Shoes, areas not restricted to on the internet stores and market place locations along with offline. http://www.lateuggboots.com With accurate and real-time inventory information, the system can add new products to the site as they become available and remove out-of-stock products to eliminate back-orders.. uggs outlet Your choice of words: of makes debating impossible since under heaven is statistically probable.. north face Additional pocket is provided to keep the notes safe.

Anonymous said...

Passes away . north face jackets Why? Well A) It's LIAM GALLAGHER! The hero behind my teenage soundtrack! And that's me (yes, me! I still can't believe it…) beside him… and B) It's a photo from one of the best days ever! A very special friend and avid Man City supported invited [ Elizabeth May 2, 2012At last this week is giving us some relief from the rain! I realise rain is not only important but a very necessary life force. ugg boots After this, his friends formed a circle, often consult him about luxury shopping, such as where online shopping? Whether the flap handbags and online shopping stores? Is the purchase or online shopping . north face uk How are sneakers fashionable? They don't make their way down the catwalk on the well pedicured feet of Giselle or Heidi, during fashion week. north face uk Comme des Garçons Spring/Summer 2002 collection involved models with helmets made of Le Monde newspapers with Taliban war headlines.

Anonymous said...

simply stopping by to say hi

Anonymous said...

[url=http://sneakersonline.webs.com]isabel marant denim[/url] 锘縨e isabel marant spring 2009.The success of this particular brand in the open market is also because of its special vital features that are unique when compared with other leading branded watches.Boho bags are normally designed with braids, fringe, chain detail, tassel, studs, flowers, sheels isabel marant buy online etc.A proper free golf tip will also not teach golfers to twist their wrists forward on impact in a desperate bid to increase the club speed and therefore hit the ball harder.Of course, if you isabel marant sale are modest, this isn't going to be a style that works well for you.All of the products are shipped for free.Another kind of handbags in this 2010 fashion show is this tough tassel going with natural leather materials.You can't get to 90 or 10. [url=http://sacsonline4u.webnode.fr]sacsonline4u.webnode.fr[/url]

[url=http://sacssolde.webnode.fr]longchamp[/url] 锘縠r la premi猫re fois, il sac longchamps sold茅s ya des chances: Le produit est dat茅e Dans cette situation, il la perte totale de revenus et qui ne serait pas furieux.Donc finalement votre maison peuvent souffrir les principaux sac lomgchamp r茅sultats et cher de d茅gats d'eau si ces 茅v茅nements sont pas r茅par茅.Vous pouvez choisir diff茅rents chemins dans sa carri猫re, en se concentrant sur une direction ou d'essayer quelques-uns.Assurez-vous que vous investissez sacs 脿 mains longchamp dans des sacs de qualit茅 sup茅rieure, qui refl猫tent votre image 茅l茅gant et 茅l茅gant.La plupart aigue-marine provient de la pegmatite de Minas Gerais, au Br茅sil.Entreprises en ligne comme la mode et vous avez cr茅茅 une plate-forme qui peut fabriquer des objets 脿.
[url=http://lvhandbagstore.blinkweb.com]louis vuitton online[/url] ?e what to hogan to wear, hogan boots are great worn with jeans or leggings, while they’re ideal with dresses or skirts to pull off a cool retro look, making them utterly versatile.So what louis vuitton neverfull gm are designer.You will not have to worry about loosing your traction in a p of these s.Comfortably padded, the South seashore features additional arch support as well as a stacked rubber one that pampers your ft not owning compromising your style sense.Also lately, the company took louis vuitton sales the iconic classic hogan 574 hogan and brought about more environment friendly changes to the hogan and enhanced the experience for the consumer.In general shorter and heavier the person, it louis vuitton travel bag becomes difficult to we.
[url=http://onlinesneakers.webnode.fr]sneakers isabel marant[/url]锘縫s mentioned above are physical in nature, there is a mental component that comes into play as well.Make sure you stay plenty skeptical, as there are lots of parties out there isabel marant la garconne giving wilfully bad advice.You'll find low cut dresses with daring necklines you would never wear anywhere else.Golf swing tips, if made at that time, will be mostly comprising the main tip - hold the club/stick and vanessa bruno hit the ball as close as possible to the hole.So, etoile by isabel marant is this really true.Some of the hot products that are greatly seen are the Titanium Alloy Quincunx Jewelry Nose Rings Studs, Multipurpose Nipple Punk Diamond Titanium Steel Rings and the Loving Heart Titanium Steel Nose Rings.Do you cringe when you see the super shiny Thigh High Bo.
[url=http://sacsonline4u.webnode.fr]sacsonline4u.webnode.fr[/url]


[url=http://www.konturm.ru/forumktv/index.php?showuser=7799]lvhandbagstore.blinkweb.com/Uz2[/url]
[url=http://www.devhardware.com/forums/member.php?u=157187]sneakersshop.blinkweb.com/Wz3[/url]
[url=http://www.tewkster.com/forum/viewtopic.php?f=20&t=36&p=435#p435]sneakersonline.webs.com/We8[/url]